Page d'archive 2

Société « Les Intendants du Sang Noir » – INS/MV

Les Intendans du Sang Noir
-o- Les Intendants du Sang Noir -o-
 
« Cherchez à nous guetter et nous ferons en sorte de vous offrir des torrents de sang »
Fredrich Alucard

Autrefois une puissante Communauté Démoniaque composée de multiples Forces Vampiriques redoutés par ses confrères au vue de la place qu’elle occupa sur la Terre pendant de très nombreuses années, elle fut lentement dissociée et rayée de la Confrérie du Mal par les démons de La Caste des Interdits à la suite de quelques excès de folie et divers échecs de mission que la famille Alucard n’aura pas pu accomplir proprement. 

Perdurant pendant plusieurs siècles, cachés auprès des humains, son bût -consacré à la recherche de nouveaux pouvoirs contre les forces Divines- plaça son concepteur -le Comte « Fredrich Alucard »- sur des échelons aussi infranchissables qu’hallucinants. Très vite, Les Intendants du Sang Noir furent protégés par une grande majorité de forces Démoniaques issue de l’ancienne école pour l’ambition dantesque que la faction des Vampires se permit de suivre, et cela malgré le peu de résultats.

Leurs disciples sont définis par un tatouage -porté au niveau de la poitrine gauche- ornant le symbole d’une imposante rose rouge au centre d’une croix chrétienne courbée, et ne prêtant qu’allégeance aux ambitions du créateur de leur unité.

Aujourd’hui, bien que Les Intendants du Sang Noir soient toujours encore présents au sein du nouveau monde et prêts à agir pour le gourou des enfers, leur statut aura tellement été dégradé au fil du temps que les forces démoniaques, tout comme divines, les attribueront au rang « d’Exilés » ou de « Fantômes ».

INS/MV « Affaire Priest » – Opening Theme

Image de prévisualisation YouTube

INS/MV « Affaire Priest » – Scène Bonus 15

Image INS Bonus 5
Villa de Mathieu Valoris
Paris
 
Luca Membert : *pointant le sofa du doigt une fois au dernier étage de la maison* Mettez-le par ici… Il lui faudra pas longtemps avant d’arriver de toute façon…
Valkor Ambre : *inspecte lentement l’étage tout en laissant ses sbires suivre les instructions de Luca* Sacrément moche comme déco… La dernière fois que je suis venu ici, ça remonte à plusieurs années. Quand ça appartenait encore aux Intendants du Sang Noir.
Luca Membert : *manque de lâcher un rire* Haha ! Je m’en rappelle que trop bien ! Surtout quand on a révoqué ces derniers de leur statut.
Valkor Ambre : C’était génial, ouais. Comme quoi, la folie des grandeurs peut avoir un sacré prix quand on ne sait pas la gérer… J’avais tellement savouré l’instant de cette première victoire que leurs noms et leurs visages ont même finis gravés dans ma tête. Révoquer cette bande de guignols, c’était vraiment… ahlala… excellent !
Luca Membert : *cherche rapidement dans le fond de ses poches* Merde… J’ai complétement oublié de retirer sa dépouille de l’emballage. Vous pouvez me passer un couteau, les gars ?
Valkor Ambre : Quand je pense que ce Depain se montrait diplomate avec eux… Porter le titre de membre de La Caste des Interdits ne devrait même pas lui revenir pour le peu d’intérêts qu’il a porté auprès d’elle.
Luca Membert : A quoi bon remuer le passé jusqu’à lui, chef ? Aujourd’hui, vous êtes pratiquement de même gr…
Valkor Ambre : *le coupe dans son élan* Attention à ce que tu risques de dire, Luca. JE SUIS bien plus gradé que ce gros tas de merde. Et si notre réseau fonctionne encore autour de Gunter, c’est grâce à moi. Arthur Depain n’est pas censé avoir la moindre once de respect ou d’intérêt sur les affaires que nous menons pour le bien du Baron étant donné qu’il n’en gère absolument rien en son sein.
Luca Membert : *ouvre l’emballage du corps* J’ai rien dit, dans ce cas.
Valkor Ambre : Pff… Bon, il en met du temps pour arriver… Pourtant, la demande a été effectuée dans les temps.
Luca Membert : *jette un coup d’oeil sur sa montre une fois le corps retiré du film de protection*  Ça va plus tarder, je crois. Le service a tendance à être un peu débordé ces temps-ci.
Valkor Ambre : *va pour prendre la parole mais entend son téléphone sonner avant de se permettre d’y répondre* Valkor. Non, tu déranges pas pour le moment… Oh…? Il y a combien de temps ? Hum… Non, retire-toi. Tu as fait ce qu’il fallait pour le moment. Autant les laisser suivre comme convenu. On se retrouve à la planque dans une heure. Tchiao.
Luca Membert : *poursuit une fois la conversation de Valkor terminée* Ils ont réussis à passer la barrière, on dirait.
Valkor Ambre : *prend un moment pour répondre alors qu’il observe l’endroit délabré* …Un jour, j’ai entendu un humain dire « Pour gagner, il faut savoir perdre ». Et bien que ce soit quelque chose que je n’ai pas pour habitude de vouloir entendre, étant donné que la dernière personne qui m’a dit cela ne sait même pas rendue compte des malheurs que j’ai pu causer dans sa petite vie jusqu’à ce qu’il se donne lui-même la mort. Subir l’affirmation de cette citation minable pour les grandes gueules ne fait que me procurer une certaine forme de plaisir au final. Un plaisir qui va se traduire par de légères pointes de rectifications, comme chaque détails que l’on se doit de rectifier pour rendre certaines œuvres plus… parfaite ?
Luca Membert : Je suis sûr qu’en prononçant ce genre de phrases auprès de ces temples sublimes qu’on appelle « Les femmes », je gagnerais encore plus à les submerger de plaisir. Déjà que de les faire jouir à découvrir le vrai sens de certains mots comme « l’Orgasme » ou « l’Extase » enivre leurs sens, alors les inonder de paroles orgasmiques peut surement les transformer en animaux sauvages sans même avoir à se fatiguer…
Valkor Ambre : Je pense qu’il est trop tôt pour te mettre dans le bain de tes fantasmes, Luca. Je t’ai pas fait venir ici pour te voir t’amuser avec ton engin. Et je commence à en avoir marre d’attendre ici qu…
Luca Membert : *tourne brusquement la tête vers le corps alors qu’il referme sa braguette* Ah ben tiens ! Il vient juste de se réveiller !

Le Castle Vania – John Wick Medler

Image de prévisualisation YouTube

INS/MV « Affaire Priest » – Scène Bonus 14

Image INS Bonus 4
 Hôpital Saint-Roch
Paris
 
Commissaire Alain Bertier : *s’assoit sur un banc et s’allume une cigarette alors que l’activité est à son comble autour de lui* …
Inspecteur Jean-Guillaume : *le rejoint au bout de quelques minutes de discussion auprès des infirmiers de passage* Je n’arrive pas à croire que vous aviez autant raison depuis le début…
Commissaire Alain Bertier : Une voiture piégée et un raid dans un hôpital pour récupérer le reste du corps ? Tu en doutais, peut-être ?
Inspecteur Jean-Guillaume : *avisant les nombreux infirmiers toujours sur les rotules autour d’eux pour soigner les nombreux blessés* Pratiquement, Commissaire. J’ai passé tellement de temps auprès de cette femme que vous avez considéré comme « suspect » qu’il m’a été impossible de partager la même vision que vous aviez d’elle… Et aujourd’hui, bien que vous ayez raison, je reste quelque peu sur la touche… et sans voix…
Commissaire Alain Bertier : *tire une latte et prend son temps avant de répondre, les yeux levés en l’air* Connaitre des revers de situation, ça fait parfois partie de notre métier, Jean-Guillaume. Mais on garde toujours la tête froide pour conserver nos idées, nos suppositions, nos déductions. Et même si nous avons perdu une bataille, je ne crois pas que la guerre soit totalement terminée.
Inspecteur Jean-Guillaume : *se frotte les yeux comme pour chasser cette fatigue qui le nuit* Nous n’avons même pas été capable de défendre le témoin… Et d’ailleurs, où étaient nos hommes, Commissaire ? Il n’y avait plus personne devant la chambre d’Alice !
Commissaire Alain Bertier : Si tu te sens dépassé par les événements, je ne t’oblige en rien à suivre l’affaire. Tu peux aussi retourner reprendre ta paperasse dans ton Commissariat avec Grant.
Inspecteur Jean-Guillaume : *enchaine brusquement* Pour ce qu’il s’est passé, il est hors de question que je tourne les talons ! Vous dites que cette guerre n’est pas encore terminée avec le Baron. Alors, dite-moi ce qui vous permet de le confirmer avec certitude dans ce cas.
Commissaire Alain Bertier : Un homme. Ce grand gaillard en costume qu’on a pu visionner sur les caméras, et qui a tenté d’entrer dans la chambre du témoin. Bien qu’on ne le voit pas faire grand chose de suspect pour le moment, le fait qu’il soit présent à deux reprises sur des scènes qui ont terminées en bain de sang me laisse à penser qu’il aurait un léger lien…
Inspecteur Jean-Guillaume : Comment pouvez-vous le certifier ? C’est quand même un type comme un autre.
Commissaire Alain Bertier : Tu devrais réfléchir un peu plus, fiston. Ce gars était avec ta « Sexologue » quand nous sommes allé voir Midnight, il y a déjà presque un mois. S’il a un lien avec elle, je pense que le trouver et l’interroger nous mènerait sur une nouvelle piste à exploiter. Tu aurais dût tilter toi-même.
Inspecteur Jean-Guillaume : *baisse la tête tout en se passant la main dans les cheveux, dépassé par les événements* …
Commissaire Alain Bertier : Anita va bientôt arriver de toute façon. Je pense que ses talents vont surement nous permettre d’ouvrir de nouvelles enquêtes et obtenir d’autres perspectives.
Inspecteur Jean-Guillaume : Comme quoi…? Déduire des choses qui frôlent le paranormal ? Il est vrai que je n’ai aucune déductions à offrir pour le bordel qu’il y a eu au dernier étage hormis que quelqu’un est probablement venu avec un maillet. Mais de là à penser que ce serait autre chose…
Commissaire Alain Bertier : *termine sa clope et la pose dans le cendrier avant d’en chercher une autre dans son paquet* On va oublier cette partie là… Mais pour les impacts de balles qu’il y a eut, tu n’as pas remarqué qu’il s’agissait de balles perforantes ? Comme pour les tireurs embusqués, par exemple.
Inspecteur Jean-Guillaume : J’avais pensé la même chose sur l’instant. Mais trouver la position du tireur serait pratiquement impossible… Tout comme dénicher les balles qu’il aurait utilisé…
Commissaire Alain Bertier : *s’affale lentement en arrière contre son siège* Attendons l’arrivée de notre petite Médium pour ça. Mais avant la fin de cette soirée, je pense qu’on aura suffisamment de pages blanches à remplir sur notre affaire.

12345...453

oOo | Jukebox Aléatoire | oOo

oOo | A l’affiche sur Twitter | oOo

oOo | Bienvenue sur LVDS ! | oOo

Bonjour à ceux et celles qui passeront par ici et bienvenus sur mon très vieux blog consacré à diverses oeuvres scénaristiques et nombreux dessins concoctés par mes soins derrière de longs passages sentimentaux au fil de ma vie. Vous trouverez bien des choses qui vous paraitrons complétement insensées si vous n'arpentez pas vraiment le milieu du Jeu de Rôle, ni en connaissez les règles, et si vous vous y perdez mieux vaut passer votre chemin pour ne pas perdre la boule ^^

oOo | Qu’est-ce que LVDS ? | oOo

Il s'agit déjà des initiales représentatives du titre du blog "La Voie Du Sabre" avant tout, mais s'agit également du premier long projet écrit auquel je me suis lourdement lancé des mon arrivée sur les MMOs. Passant dans ses débuts sur des projets d'écritures par delà divers forum JDR (Jeu de Rôle) avant de se poursuivre derrière des scènes de jeu en ligne de même type, aujourd'hui LVDS fait encore parler d'elle à travers ce blog et nombreux des articles qui y figurent.

oOo | Albums des Projets | oOo

  • Album : Fan Artworks INS/MV
    <b>Fabrice Heïcate</b> <br />
  • Album : Couvertures LVDS I et II
    <b>Couverture LVDS (Clin d'oeil)</b> <br />
  • Album : Planches à dessins (Bulles)
    <b>Chapitre 165 - Composition Chaotique</b> <br />
  • Album : Planches à dessins
    <b>Jacques Ivelain vs Jonathan Priest</b> <br />
  • Album : Divers
    <b>Couverture SWTOR 1</b> <br />
  • Album : Dessins
    <b>Esquisses Gashoora</b> <br />

oOo | Boite Courrier LVDS | oOo

Vous souhaitez poser des questions ou donner vos opinions sur "La Voie du Sabre" ? Voici l'adresse courrier où vos mails seront traités : Tochiro.musashi@gmail.com (les courriers seront étudiés avec la plus grande attention en fonction de vos questions ou suggestions).

oOo | Copyright Projet LVDS | oOo

Les idées et textes de ce lieu sont protégées, vous ne pouvez pas les utiliser sous risque de poursuites judiciaires (droits d'auteurs)

oOo | Étrangers sur les Lieux | oOo

Il y a 2 visiteurs en ligne

oOo | Suivre le fil du temps | oOo


laptitedevoreusedelivres |
Emotion Création |
Le point du jour n'aura pas... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Atelier Ecrire Ensemble c&#...
| Au fil des mots.
| Spiralée